DISKCARD Récupération de données 100% Libre

DISKCARD & VODATA SIREN : 788545481 - R.Sabatier


Diskcard, entreprise résolument libre !



À travers une démarche de facturation et de fonctionnement spécifique, nous apportons une réponse libre au besoin de récupération de données. Voici quelques références expliquant les valeurs fondatrices de cette liberté.


Le prix libre, qu'est-ce que c'est ?



Lu sur entrepreneur-web-creation.fr, conception web à prix libre
http://www.entrepreneur-web-creation.fr/entreprise/idee-creation/prix-libre.php
(citation partielle)

entrepreneur-web-creation.fr :
Définition : prix libre

Le prix libre consiste à laisser l'acheteur estimer librement la valeur d'un produit ou d'un service. Aucun prix ou intervalle de prix n'est suggéré par le vendeur. Ce dernier vend le produit ou le service au prix que l'acheteur lui a attribué.

En théorie, l'acheteur peut donner moins que le prix de production, mais il peut également donner plus pour diverses raisons : satisfaction, encouragement…

On notera la différence de pratique du prix libre entre un produit et un service. Le prix libre d'un service est conditionné par l'envergure de la demande et du temps nécessaire à satisfaire cette demande. Alors que le prix libre d'un produit est lié principalement à sa productivité industrielle.



Pourquoi le prix libre ?

Le prix libre crée un autre rapport entre le vendeur et l'acheteur. Le vendeur ne fixe plus lui-même le prix, quelque soit la qualité ou le temps passé à produire le service ou le produit. Il est décidé d'un accord commun entre les 2 parties sur sa valeur de vente.

Le prix libre se pratique dans l'esprit de solidarité, dans le sens où toute personne peut bénéficier d'un même produit ou d'un même service, quelque soit son budget. Il crée un climat de confiance, d'entraide et de volontariat dans l'échange. Il ne s'agit pas de chercher à payer moins cher ou de penser au retour sur investissement, mais de participer à la hauteur de ses moyens, de ses besoins, de ses motivations…

Le prix libre responsabilise l'acheteur en lui laissant la liberté d'estimer le prix d'un produit ou d'un service. L'acheteur n'est plus considéré comme une source de bénéfice, mais une personne capable d'évaluer honnêtement la qualité d'un produit ou d'un service.




Lu sur toile-libre.org, hébergement à prix libre
http://www.toile-libre.org/fr/le-prix-libre
(citation partielle)
toile-libre.org :
Le prix libre Kezako ?!


Le prix libre, c'est tout simplement le modèle financier citoyen qui dit que le prix est choisi par l'utilisateur. Il donne alors ce qu'il veut, ce qu'il peut, et ce qu'il pense que cela vaut et mérite.
Pourquoi ce (ne) serait pas gratuit ?
Un service d'hébergement, c'est plein de serveurs, plein d'électricité, plein de câbles dans tous les sens, plein de contrats à droite à gauche, plein de frais dans tous les sens… ce serait utopiste de penser que l'hébergement est gratuit.

Beaucoup d'hébergements gratuits existent, mais ils sont soit non viables et donc provisoires, soit il s'agit de fausse gratuité (revente de vos données perso, publicité, analyse de votre comportement à des fins de revente, …), soit ils sont subventionnés par une structure, qui a donc un poids (désintéressé ou intéressé, mais un poids tout de même).

L'autonomie financière est une donnée essentielle pour avoir un service de qualité, qui dispose d'une certaine pérennité, et d'une réelle indépendance…



Mouvement `du libre`, logiciels libres



Ici encore, d'autres en parlent mieux que nous. Pour approfondir, nous vous conseillons la lecture des pages de l'APRIL (Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre) et de Framasoft et sa tribune "Le libre pour les nuls" .

Couverture SCU
Pour aborder le sujet de manière aussi complète que synthétique, nous citerons ici le début du chapitre 1 de Simple Comme Ubuntu, Didier Roche (livre d'ailleurs disponible via framabook, licence cc-by-sa) :


Didier Roche :

…malgré la médiatisation grandissante du mouvement du Libre, de –trop– nombreuses personnes assimilent le Libre à la gratuité. Si vous pensez encore que ces deux notions sont équivalentes, vous verrez qu'à la fin de la lecture de ce chapitre, votre avis aura changé et vous mesurerez plus précisément les différences entre Libre et propriétaire, ainsi que les enjeux qui en découlent.



Qu'est-ce que le mouvement GNU ?

En 1984, Richard Stallman (également connu sous le diminutif RMS), chercheur en informatique du MIT(Institut de Technologie du Massachussetts) quitte son poste et se consacre à l'écriture d'un système d'exploitation libre du nom de GNU(Acronyme récursif de GNU is Not Unix). Il annonce l'année suivante la création de la Free Software Foundation (http://www.fsf.org/) afin de supporter ce projet.
C'est durant ces années qu'il écrit ce qui deviendra les préceptes du Logiciel Libre. La concrétisation en est la publication en 1989 de la première version de la licence GPL(General Public Licence) qui sera alors le fondement éthique, juridique et politique du mouvement du Libre.
Vous trouverez plus d'informations sur le mouvement GNU sur le site http://www.gnu.org.


Qu'est-ce qu'un logiciel libre ?

L'expression «Logiciel Libre» fait référence à la liberté et non pas au prix. Pour comprendre le concept, vous devez penser à la «liberté d'expression», pas à «l'entrée libre».
Le Logiciel Libre est fondé sur une notion de liberté, contrairement au Logiciel Propriétaire qui vous accorde une licence seulement –vous n'êtes donc jamais propriétaire de votre logiciel, mais n'avez qu'une licence d'utilisation accordée par l'éditeur– où l'on vous dit, a contrario, ce que vous n'avez pas le droit de faire.
L'expression «Logiciel Libre» fait référence à la liberté pour les utilisateurs d'exécuter, de copier, de distribuer, d'étudier, de modifier et d'améliorer le logiciel. Plus précisément, elle fait référence à quatre types de liberté pour l'utilisateur du logiciel :

[Liberté 0] La liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages.
[Liberté 1] La liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à vos besoins. Pour ceci l'accès au code source est une condition requise.
[Liberté 2] La liberté de redistribuer des copies, donc d'aider votre voisin.
[Liberté 3] La liberté d'améliorer le programme et de publier vos améliorations, pour en faire profiter toute la communauté. Pour ce faire, l'accès au code source est une condition requise.
(suite à lire absolument !)